Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Devenez mécène de la Fondation - Fondation partenariale
Université Pierre et Marie Curie

Partenariats

UPMC

Sorbonne Universités, université de tous les savoirs

L’UPMC s’est engagée, depuis 2012, dans la construction de Sorbonne Universités aux côtés de l’Université Paris-Sorbonne (sciences humaines et sociales), de l’Université de Technologie de Compiègne, du Muséum national d’Histoire naturelle et de l’école de management INSEAD. Sorbonne Universités a été ...

» En savoir +

Chiffres-clé

Chiffres clés

L'UPMC :

  • 32 000 étudiants dont 6 400 étudiants étrangers
  • 10 000 personnels dont 8 200 dans les unités de recherche
  • 18 sites répartis sur 4 régions

En 2013, l'UPMC conserve une place de choix dans l'ensemble des classements internationauxNouvelle fenêtre.

Contact

Fondation partenariale UPMC

Tour Zamansky

4, place Jussieu 75252 Paris cedex 05

Tél. + 33 1 44 27 80 33

fondation@upmc.fr

Un projet participatif pour la planète

Un projet participatif pour la planète

L’étude approfondie des eaux des mers polaires est cruciale pour comprendre les mécanismes liés au changement climatique : échanges de chaleur et de CO2 entre l’atmosphère et l’océan, séquestration de CO2 par l’océan, concentration de chlorophylle, salinité…

« Explorer ces eaux sous la glace est un nouveau challenge pour la recherche océanographique ! », s’enthousiasme Hervé Claustre, chercheur à l’observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer qui, après avoir mis en place un réseau de flotteurs pour observer les océans navigables, s’attaque désormais aux mers gelées. Les équipes de l’observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer ont réussi à mettre au point, en collaboration avec une entreprise française, des flotteurs capables de s’adapter à ces conditions polaires.

« Ces nouveaux appareils pourront rester immergés pendant plusieurs mois. Ils prélèveront des données et nous les transmettront automatiquement lorsque le redoux saisonnier leur permettra de remonter à la surface », explique Jean-Baptiste Sallée, chercheur au laboratoire d’océanographie et du climat, impliqué lui aussi dans ce projet.

L’enjeu aujourd’hui est de tisser ce maillage de flotteurs dans les eaux figées de l’océan Austral. Le changement climatique étant l’affaire de tous, la fondation UPMC proposera au grand public de s’impliquer activement dans ce projet via une opération de financement participatif.

« Tout le monde pourra apporter sa pierre à l’édifice, c’est extrêmement stimulant ! », confie Carolyn Scheurle, médiatrice scientifique à l’observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer. « Grâce à leur soutien, les contributeurs permettront des observations uniques et encore inédites, qui leur seront communiquées en temps réel. Les données que nous allons récolter vont également participer à l’éveil des consciences sur le rôle de l’océan Austral dans la dynamique du changement climatique ». 

 

 

Rendez-vous est pris en octobre 2015 … pour participer à cette opération de crowdfunding. Tous les détails vous seront donnés à la rentrée sur le site de la fondation : fondation.upmc.fr